il y a presque 10 ans je débarquais sur internet, à partir d'un village perdu et perché (BANON),  une lucarne s'ouvrait sur le monde et particulièrement le monde du textile, du patchwork surtout qui m'a entraîné vers l'art textile ensuite.

porte_klimt

une lucarne c'est merveilleux

peu à peu la lucarne s'est agrandie, la fenêtre aussi puis la porte-fenêtre et la grande baie vitrée a fini par faire entrer des informations et des tentations jusqu'à être submergée d'idées (que j'avais déjà en pagaille avant!), des projets petits et grands, à commencer, à finir...surtout!

porte_fen_tre

quand ça bouillonne c'est tonifiant

il y a eu des rencontres, des amitiés, des moments forts et aussi quelques déceptions, quelques moments douloureux avec des critiques, des insultes même, inévitables lorsque l'on organise des choses, que l'on s'implique, que l'on donne de son temps et de son énergie...

tmtmarie

les relations sur internet : le pire et le meilleur

...et puis je suis retournée dans le monde du travail que j'avais quitté pour m'occuper à temps plein de nos 4 enfants (tout en m'impliquant bénévolement dans ma commune, à l'école, dans des groupes internet....)

au début j'ai voulu tout faire, ne rien lâcher, j'ai même créé ce blog pour garder trace de tout ce que je faisais ....

tourbillon_oriental_d_tail

mais aujourd'hui, je jette l'éponge(internet), je n'arrive pas  à tout faire, ni à faire bien...

j'ai déjà quitté tous les groupes textiles, supprimé tous mes abonnements aux newsletters, aux blogs pour réduire mon temps sur l'ordi et je me demande parfois si je ne devrais pas aussi arrêter ce blog qui pourrait tout aussi bien être "privé" et ne servir que de livre de bord de mes petites bricoles, après tout les commentaires sont rares, (seul moyen de savoir si on est lue, exception pour la "babette blanket" bien sûr)....

galaxiedentelle_detail2

je voudrais que la lucarne reste lucarne, pour retrouver le temps d'être en famille, de bricoler, de savourer mes nombreux livres et revues, de faire du vide, des relations amicales sur internet : du temps pour moi en quelque sorte.

parce qu'en dehors de la lucarne il y a beaucoup à faire, famille, enfants, mari, maison, logistique, intendance, travail, projets....

merci de vos visites

et un petit poéme pour finir qui m'évoque une lucarne, qui laisse entrevoir de jolies choses

Le ciel est, par-dessus le toit,
	    Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
	    Berce sa palme.
        
La cloche, dans le ciel qu'on voit,
	    Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
	    Chante sa plainte.
        
Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
	    Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
	    Vient de la ville.
        
--Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
	    Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
	    De ta jeunesse ?
Paul VERLAINE, Sagesse (1881)
(texte sur lequel j'ai planché à l'oral de français en 1ère 
au lycée Jean Rostand de Chantilly
c'était en juin 1978)

Andrinople